Filters

Anna Vinnitskaya - Chopin: 4 Ballades & 4 Impromptus - Le Figaro

Dès les trois premières mesures de la ballade opus 23 n°1, en sol mineur, la pianiste russe donne le ton. La délicatesse de cette première mélodie en octaves, qui s'élève avec la légèreté teintée de nostalgie de trois points de suspension, donne la mesure d'une interprétation que la musicienne a voulue libre. Guidée par l'instinct plus que par l'intellect ou l'analyse. Suivant de manière organique les innombrables changements d'humeur de ces miniatures, qui sous ses doigts ont la charge émotionnelle d'un ciel breton. Perpétuellement changeantes. Tour-à-tour lumineuses et tempétueuses. Souriantes ou orageuses. Le tout en l'espace de quelques mesures, au fil desquelles Vinnitskaya se laisse glisser avec un sens du rubato qui enchante littéralement ces paysages contrastés. Que ce soit dans les vertiges du presto final de cette première ballade, où ses arpèges enflammés s'arrêtent brutalement pour laisser la place à de tendres accords. Ou bien dans la ballade qui suit, où son jeu ouaté donne à la sicilienne introductive le balancement charmant d'une berceuse, pour mieux nous cueillir lors de la course à l'abîme cauchemardesque qui suit. Jamais, pourtant, cette science des contrastes n'apparaît superficielle. Encore moins forcée. Il y a dans cette magie des équilibres un naturel qui force l'admiration. Même dans les trois impromptus qui suivent les ballades. Plus ramassés, plus équilibrés, ils n'en laissent pas moins deviner derrière leur apparente retenue et leurs dehors de pièces de salon un bouillonnement intérieur qui sourd dans la liquidité du jeu de Vinnitskaya. Et trouvera sa pleine expression dans les débordements incontrôlables de la Fantaisie-impromptu en do dièse mineur qui referme l'album. Virtuose, et pourtant tout aussi sublime de naturel.

0
Le Figaro
09 February 2021